mardi 16 décembre 2014

Jours sans faim - Delphine de Vigan

----Résumé----

Laure a 19 ans, elle est anorexique... Jours après jours, elle raconte, analyse, décrit... Trois mois d'examen de soi, d'une vie comme dans un aquarium, un livre sincère, sans rancune, sans apitoiement, juste la précision des mots et la vivacité de l'analyse. On découvre un paysage mental, captivé par ce premier roman.






Lu du 3/12 au 5/12
- Une déception malheureusement -





----Mon avis----

Mon avis va être très court. Un livre court sur un thème qui m'intéressait beaucoup écrit par un auteur que j'aime beaucoup. J'ai eu un coup de coeur pour No et Moi et pour Rien ne s'oppose à la nuit, les autres romans lus de cet auteur m'avait plu mais pas au point d'en faire un coup de coeur. Ici, il s'agit du premier livre qu'elle a écrit publié sous pseudo.

Et je vais le dire de suite : je n'ai pas aimé ce livre. La raison ? Il est écrit à la troisième personne du singulier et ça m'a bloqué immédiatement. J'ai ressenti une sorte de distance posée entre la narratrice et le lecteur. Et même entre la narratrice et ce qu'elle a vécu. Je n'ai vraiment pas été touchée et ça me rend triste un petit peu mais c'est comme ça ... Ça ne peut pas marcher à tous les coups malheureusement...

Le thème m'intéresse, mais là malheureusement la façon dont c'est traité n'est pas passé ... Dommage !


5 commentaires:

  1. Oh mince, c'est un livre qui me tente énormément puisque comme toi j'ai adoré No et moi et Rien ne s'oppose à la nuit :/ J'avoue que ça me refroidit un peu mais bon je le lirai quand même si j'ai l'occasion pour me faire mon avis !
    Tu as lu Les Heures souterraines d'ailleurs ? Je l'avais bien aimé celui-là aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je l'ai lu et j'avais plutôt bien aimé !

      Supprimer
  2. ce livre avait été une déception également pour moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me rassure alors je ne suis pas la seule

      Supprimer
  3. Je l'ai lu il y a très longtemps, maintenant de dire ce qu'il m'en reste .. Euh ...

    RépondreSupprimer