mardi 26 juillet 2016

César - Marcel Pagnol

-----Résumé-----

Panisse est mourant. Vingt ans ont passé depuis son mariage avec Fanny. Avant de s'éteindre, il confie à son ami Elzéar, le curé, une lettre à remettre à Fanny, après sa mort. Puis, il demande à Césariot, leur fils rappelé à son chevet, de veiller sur sa mère. Plus tard, pour respecter les dernières volontés de son mari, Fanny apprend à Césariot que Panisse n'était pas son vrai père et qu'il est en réalité le fils de Marius. Ce dernier travaille maintenant dans son garage, à Toulon, avec un associé, individu peu recommandable qui, pour plaisanter, fournit à Césariot de bien mauvais renseignements sur son père.
Césariot met en garde Fanny quand il lui parle de Marius pour qui il éprouve, malgré tout, une sympathie grandissante. Lorsqu'il viendra voir son père, César, Marius trouvera les mots pour convaincre Fanny qu'il n'a jamais cessé de l'aimer.


-----Mon avis-----

Et voilà... C'est avec un petit pincement au coeur que j'ai refermé César, tome qui clôture cette merveilleuse trilogie marseillaise. Je ne pensais pas enchaîner les tomes mais je n'ai pu faire autrement tant on s'attache à tout ces personnages. On veut connaître le fin mot de l'histoire, savoir si Marius et Fanny vont enfin se retrouver... Bref, on ne peut pas faire autrement que lire les tomes les uns à la suite des autres.

Si le premier tome était assez léger j'ai trouvé qu'au fur et à mesure que l'on avançait le ton devenait un peu moins léger et les thèmes abordés plus sérieux. Et ce dernier tome n'échappe pas à la règle. Quand commence ce troisième tome, 20 ans ont passés. Fanny s'est mariée avec Panisse et a pu ainsi offrir un bel avenir à son fils, Césariot. Mais voilà que Panisse se meurt. Ce dernier se confie donc à son ami le curé et lui demande de remettre une lettre à Fanny afin qu'elle puisse enfin avouer à Césariot sa véritable histoire et qui est son  père biologique. Comment Césariot va t-il réagir ? Va t-il vouloir connaître son véritable père? Toutes ces questions trouvent leurs réponses dans les 222 pages que composent ce livre.

Une trilogie marseillaise que j'ai grandement apprécié et que je relirai sans doute dans quelques temps ! Je ne lis presque jamais de théâtre et Pagnol m'a quelque peu réconcilié avec ce genre et cela me donne envie d'en lire un peu plus . Je vous conseille sincèrement cette trilogie vous ne pourrez qu'apprécier !

1 commentaire:

  1. Je n'ai jamais lu de livres de Marcel Pagnol et il faudrait que je tente.

    RépondreSupprimer